Sobre Amelie Poulain

Le Fabuleux Destin d’Amelie Poulain
Procurando o script do Jean-Pierre Jeunet achei uns comentários sobre o filme, muito maneiros. Selecionei três que achei sensacionais.

Ain’t Cool Movie Reviews, by Harry Knowles:
“Imaginez que Billy Wilder ait écrit Magnolia en y faisant jouer Audrey Hepburn et les acteurs de Delicatessen, tout en le mettant en scène avec la beauté de Babe et l’âme d’Arizona junior. Le Fabuleux destin
d’Amélie Poulain est tout cela.(…)”
Supplément “Tentaciones” do El Pais, by Octavi Martí:
Título: “Madre Theresa de Paris”
Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain est bien plus qu’un simple film, c’est un phénomène de société. Le président Jacques Chirac a voulu le voir, tout comme huit millions de Français,
curieux de suivre les aventures de cette héroïne au nom de chocolat. (…) Jean-Pierre Jeunet a réussi à réaliser un film à base de bons sentiments, chose que l’on croyait impossible dans le monde de l’art. La protagoniste est une version laïque de mère Theresa de Calcutta ; autrement dit, une fille qui veut faire le bien autour d’elle, sans pour autant se priver des petits plaisirs de la vie, comme manger des framboises ou faire des ricochets. (…) Autres points surprenants : la protagoniste prononce ses premières répliques au bout de vingt minutes. Elle ne parle d’ailleurs plus dans les dernières dix minutes du film. C’est le premier long métrage de Jeunet qu’il tourne à l’extérieur. Ah ! et dans Paris, il y a 15 orgasmes par seconde!”
Variety, by Lisa Nesselson:
“Si Paris était détruit demain, si la recette du véritable amour était perdue, les archéologues pourraient reconstituer les deux en ne se basant que sur une seule bobine du Fabuleux destin d ‘Amélie Poulain. (…) Jean-Pierre jeunet semble établir un nouveau vocabulaire, tout comme Reservoir Dogs et Pulp fiction ont donné naissance au style “tarantinesque”. Désormais, tout metteur en scène qui tentera de distiller un flot
d’émotion contenu dans un superbe emballage sans vraiment y arriver pourra être qualifié de “jeunetesque”. (…) Sortez vous achetez du pop corn et vous risquez de manquer une séquence qui pourrait à elle seule être
digne d’un Oscar du Meilleur court métrage. (…) Chaque plan est une leçon d’architecture.”

More from Nando Pereira (Dharmalog.com)
Lahiri Mahasaya: “perdemos nossa reverência à natureza; queremos apenas forçá la a nos servir”
Palavras para reflexão (e ação) de Lahiri Mahasaya (1828-1895), mestre de Sri...
Read More
One reply on “Sobre Amelie Poulain”
  1. says: nessa

    Amelie é um filme sensacional. Maravilhoso. Quero logo rever em vídeo. Esses comentários devem ser interessantes… pena que não consigo entender tudo :) Mas é o filme do ano. Eu gostei tanto porque, além da história ser jóia, é feito de uma maneira simples, sobre coisas simples.

Comments are closed.